Avant-propos

Le développement
est un défi de tous les jours.

Le monde a sombré dans de multiples crises en 2021. L’urgence climatique s’est intensifiée. On a vu émerger conflits et troubles sociaux. Les inégalités se sont creusées tandis que la COVID-19 continuait de dévaster des vies et de fragiliser les économies, plongeant des millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

Ce sont bien des choix humains qui ont provoqué la plupart de ces crises. Mais les actions humaines peuvent les résoudre. Les vaccins contre la COVID-19 sont la preuve que même les défis les plus complexes ne restent pas insurmontables, dès lors que nous unissons nos forces. Nous avons vu avec quelle rapidité des années d’acquis en matière de développement pouvaient être réduites en poussière ; nous avons également observé à quel point la protection sociale et les injections budgétaires existant au niveau national ont permis d’enrayer la chute. Et alors que la sonnette d’alarme retentit un peu partout dans le monde pour alerter sur l’urgence climatique, nous voyons des pays et des entreprises s’unir dans le but de réduire de manière plus ambitieuse les émissions de gaz à effet de serre.

Les 12 derniers mois ont mis à l’épreuve la capacité du PNUD à réagir dans une ère marquée par des changements rapides. Dans les pages qui suivent, je vous invite à découvrir ce dont j’ai été témoin en 2021, à savoir des équipes du PNUD travaillant d’arrache-pied pour honorer nos promesses, malgré les difficultés rencontrées. Des équipes désormais plus agiles, efficaces, innovantes, résilientes et capables de résoudre des problématiques de développement mondiales, épineuses et complexes.

Ce Rapport Annuel du PNUD présente les résultats obtenus avec la coopération des pays et des communautés où nous sommes intervenus au cours de l’année écoulée, qui vient clore notre plan stratégique quadriennal. Le rôle joué par le PNUD afin de répondre à certains des problèmes de développement les plus aigus de notre époque, notamment la crise de la COVID, y sera analysé. Au cours de celle-ci, nous avons aidé 82 pays à adopter des systèmes d’enregistrement et de suivi des bénéficiaires du vaccin, soutenu le recrutement de 32 000 nouveaux agents de santé et protégé près d’un million d'emplois. Notre travail en Afghanistan, au Sahel et en Iraq illustre comment les transformations peuvent s’enraciner, même en pleine crise et dans un contexte fragile. Notre initiative Climate Promise (Promesse climatique) s’est traduite par le soutien de 84 % des contributions déterminées au niveau national, et ce pour l’ensemble des pays en développement en amont de la Conférence des Parties (COP) sur le climat à Glasgow. Les pays en développement qui se trouvent en première ligne de la crise y ont affirmé leurs ambitions.

Derrière chacun de ces résultats, se profilent les histoires de millions de personnes avec lesquelles nous travaillons et que nous soutenons au quotidien. Ce rapport met en avant certaines de ces histoires, à commencer par les électeurs du Libéria, que le PNUD a aidés en sécurisant les scrutins ou en instaurant des bulletins de vote tactiles pour les malvoyants et des systèmes mobiles d’identification des électeurs. On y retrouve aussi les habitants des bords du lac de Chullpia au Pérou, dont la vie a été améliorée grâce à Juansergio Castro, concepteur de panneaux solaires flottants qui fournissent suffisamment d’énergie pour remplir les réservoirs locaux.

Lorsque je regarde ce que nous avons accompli ensemble, je me sens gagné par un sentiment de motivation et d’espoir. À cet égard, je tiens à exprimer toute ma reconnaissance envers l’ensemble de nos partenaires, donateurs, autres organismes des Nations Unies, ainsi qu’envers les 20 000 membres du personnel du PNUD œuvrant dans le monde entier qui ont rendu tout cela possible. Nous restons déterminés à construire un PNUD intelligent face à l'avenir (#FutureSmartUNDP) qui contribuera à bâtir un monde plus égalitaire et plus juste, dont les sociétés ne se contentent pas de survivre, mais parviennent à s’épanouir et à prospérer. J’espère que cet aperçu du travail effectué par le PNUD au cours de l’année écoulée vous incitera à nous rejoindre.


Relevons-le.

Photo d’Achim Steiner

Droits photo : PNUD/Cory Wright

Signature d’Achim Steiner

Achim Steiner
Administrateur
Programme des Nations Unies
pour le développement

Le PNUD au service du monde

Grâce au soutien du PNUD, des millions de personnes connaissent aujourd’hui une vie meilleure

Icône Développement

43 pays

soutenus dans la lutte contre la violence basée sur le genre

Icône Services de base

71 millions de personnes

à travers 36 pays ont eu accès aux services de base sur la période 2018-2021

Icône Emplois

Près d’un million

d’emplois protégés par des législations sur le travail

Icône Égalité des genres

88%

des indicateurs de performance ont été atteints par le PNUD en matière d’égalité des sexes et d’avancement des femmes (dans le cadre du Plan d’action à l’échelle du système des Nations Unies 2.0)

Icône COVID-19

1,6 milliard de dollars des États-Unis

levés par le PNUD pour aider les pays dans la lutte contre la pandémie et la relance post-COVID-19

Icône Secteur socio-économique

81 pays

ont mis en œuvre des politiques sur la base des évaluations d’impact socio-économique de la COVID-19 (avec le système des Nations Unies pour le développement)

Icône Moyens de subsistance améliorés

3 millions de personnes

au sein de 29 pays, dont 47 % de femmes, ont bénéficié d’emplois et de moyens de subsistance améliorés dans des situations de crise ou de sortie de crise

Icône Relance

750 000 femmes

dans 15 pays ont eu accès à des programmes de relance

Icône Action climatique

À l’appui de la Promesse climatique,
92 pays sur 120

ont soumis des plans d’action nationaux révisés pour le climat

Icône Énergie durable

2,4 millions de foyers ruraux

dans 33 pays ont bénéficié d’une énergie propre, abordable et durable

Icône Laboratoires d’accélération

Le Réseau des Laboratoires d’accélération du PNUD couvre
115 pays

répartis sur 91 sites

Icône Obligations en lien avec les ODD

3,8 milliards de dollars des États-Unis

mobilisés dans le cadre d’émission d’obligations innovantes liées aux ODD

Icône Nouveaux votants

38 millions de nouveaux votants

enregistrés dans 30 pays, dont 80 % de femmes, sur la période 2018-2021

Icône Radicalisation

26 pays

soutenus dans la mise en œuvre de plans d’action nationaux pour lutter contre la radicalisation

Icône Gouvernance en ligne

82 pays

ont adopté plus de 580 solutions numériques en faveur du commerce électronique, de la gouvernance en ligne, etc.

Les ODD à l’horizon 2030

Les clés pour réussir

La capacité du PNUD à aider les pays à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) a été plus que jamais mise à rude épreuve. En raison de la COVID-19, la pauvreté augmente pour la première fois depuis une génération. Les inégalités sont criantes. Pour infléchir les multiples courbes de la pandémie, mais aussi pérenniser la réduction de la pauvreté de façon systémique et promouvoir l’égalité, les pays et les communautés doivent avoir accès aux vaccins et aux financements.

Nos données montrent également qu’une action unifiée en faveur des ODD peut nous remettre sur la bonne voie. En tant qu’entité membre de la communauté internationale, le PNUD doit contribuer à offrir ces garanties au niveau mondial:

  • effectuer la transition vers une relance post-COVID-19 qui tend à rendre le monde plus équitable, et non l’inverse;
  • favoriser une transformation qui prend racine même en cas de conflits, de crises et de contextes fragiles ;
  • se préparer avec détermination à un avenir décarboné et numérique.

Dans les pays à revenu faible et intermédiaire inférieur, la clé de la reprise socio-économique se trouve dans l’accès aux financements et à l’équité en matière de vaccins. Reconnaissant que « Personne ne sera à l’abri, tant que nous ne le serons pas tous », le PNUD collabore avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et d’autres partenaires sur le terrain afin d’aider à atteindre les objectifs de l’OMS : vacciner au moins 70 % de la population mondiale contre la COVID-19 en 2022.

Icône Plans de développement

Depuis 2018, le PNUD travaille en collaboration avec 100 pays afin d’intégrer les ODD au sein des plans de développement nationaux et infranationaux

Icône Lutte contre le COVID-19

Pour lutter contre la COVID-19, le PNUD a mobilisé 1,6 milliard de dollars

Examen du Plan stratégique

Résultats et réalisations 2018-2021

Au cours des quatre dernières années, le PNUD a apporté son aide à des millions de personnes et à des pays dans toutes les régions du monde, concluant ainsi son action en phase avec le Plan stratégique. Des changements transformateurs ont bien vu le jour au regard des trois domaines de développement conformément au Plan (ci-dessous) et des six solutions distinctives (pages 14-25), comme l’indiquent les résultats cumulés suivants.

un groupe diversifié de personnes
Éradiquer la pauvreté

Le PNUD a aidé 71 millions de personnes à travers 36 pays à obtenir des services essentiels au bien-être et à la dignité, tels que l’eau, le logement et les soins de santé. Ce sont 40 millions de personnes à travers 25 pays qui ont eu accès à des services financiers.

Icône Économie renforcée
Appuyer la croissance pour des économies plus fortes et plus équitables

Grâce à notre soutien, ce sont 38 millions de nouveaux électeurs à travers 30 pays qui se sont inscrits sur les listes électorales, dont 80 % de femmes.Environ 32 millions de personnes à travers 34 pays ont bénéficié d’un meilleur accès à la justice et ainsi fait valoir leurs droits et protections juridiques.

Icône Bouclier (représentant la résilience)
Renforcer la résilience face aux chocs et aux crises

Au cours du Plan, plus de 750 000 femmes originaires de 15 pays ont bénéficié de programmes de relèvement en vue de reconstituer leurs actifs et de retrouver leurs moyens de subsistance, renforçant par la même occasion leurs capacités à gérer les futures crises. En 2021, 3 millions de personnes déplacées à travers 13 pays ont bénéficié de solutions pérennes visant à assurer sécurité, liberté de mouvement et bien-être durables.

Des investissements plus importants, à destination des domaines prioritaires

Sur la période 2018-2021, le PNUD a dépensé 18,3 milliards de dollars de ses ressources de programme, soit 94,4 % du total des dépenses de programme prévues. Rien qu’en 2021, le PNUD a dépensé 4,8 milliards de dollars des ressources de son programme, soit le niveau le plus élevé enregistré au cours des deux dernières périodes du Plan stratégique (2014-2017 et 2018-2021). Ainsi, notre mission a pu être remplie à l’échelle des trois domaines de développement.

21 réalisations

L’élan #NextGenPNUD

En 2018, le PNUD s’était donné quatre années pour devenir une organisation « nouvelle génération ». Nos chiffres et résultats illustrent la façon dont nous y sommes parvenus : en changeant notre façon de penser, d’investir, de gérer et d’agir.

Nous avons investi

dans des mécanismes de gestion des risques et des processus de diligence raisonnable plus solides.

Nous avons optimisé

l’axe de travail avec le Bureau de réponse aux crises, pour une réponse plus cohérente et rapide. Neuf programmes de pays du PNUD sur 10 sont déployés dans des contextes de crise.

Nous avons aidé

les pays qui reconfigurent le financement du développement au moyen de cadres de financement nationaux intégrés (CFNI), de façon à optimiser la qualité, le montant et la portée des fonds publics.

Nous avons développé

une vision à long terme d’un monde dans lequel le numérique représente une force d’émancipation pour la planète et ses habitants, au travers de sociétés plus inclusives, éthiques et durables (première Stratégie numérique du PNUD, 2022-2025).

Nous avons formé

notre propre personnel grâce à des systèmes, processus, outils et données numériques adaptés à ses besoins.

Nous avons été classés

au premier rang des organismes des Nations Unies (et au troisième rang mondial des organisations de développement) en matière de transparence (selon l’Indice international pour la transparence de l’aide).

Nous avons créé

le Réseau mondial pour les politiques, qui relie plus de 8800 collègues du PNUD et plus de 5000 professionnels du développement sélectionnés dans 110 domaines d’expertise, prêts à soutenir le PNUD au niveau national.

Nous avons apporté

notre soutien aux pays pour accélérer le changement en matière d’égalité des genres (stratégie du PNUD pour la promotion de l’égalité des sexes 2022-2025).

Nous avons changé

d’état d’esprit pour passer i) d’une logique de projets individuels à celle de portefeuilles, et ii) de l’expérimentation à la transformation et au déploiement à grande échelle (à l’aide de notre Réseau des laboratoires d’accélération).

Nous avons atteint

4,8 milliards de dollars de dépenses programmatiques en 2021, soit le montant le plus élevé depuis plus de dix ans (plus de 87 % de nos recettes), afin d’atteindre nos objectifs dans nos trois domaines de développement.

Nous avons évolué

grâce à 21 000 personnes, travaillant main dans la main à travers 170 pays et territoires.

Nous avons maintenu

la parité hommes-femmes pour l’ensemble du personnel du PNUD, y compris les responsables de haut niveau des bureaux de pays.

Nous avons atteint

99 % de l’objectif de financement quadriennal du PNUD, mobilisant 20,7 milliards de dollars pour financer le développement des pays du programme.

Nous avons équilibré

notre budget pour la 5e année consécutive.

Nous avons reçu

une 16e opinion d’audit non assortie de réserve consécutive de la part du Comité des commissaires aux comptes des Nations Unies pour l’exercice terminé en 2020.

Nous avons doublé

le partage des coûts avec le système des coordonnateurs résidents (CR) des Nations Unies.

Nous avons réduit

de 8 % notre empreinte carbone liée à l’électricité, à la faveur de l’initiative Greening Moonshot du PNUD, aidant ainsi l’organisation à économiser 600 000 dollars par an.

Nous avons investi

dans de nouveaux programmes, talents, partenariats et systèmes opérationnels, aidant le PNUD à devenir ainsi plus agile et efficace.

Nous avons mis en place

la plateforme de connaissances SparkBlue, qui permet au personnel des Nations Unies de se connecter en interne et avec des experts externes.

Nous avons capitalisé

Sur l’avènement de changements indispensables dans le recueil des données découlant de la numérisation (stratégie en matière de données 2022-2025).

Nous avons assuré

le paiement du personnel de 50 entités différentes des Nations Unies au travers des services de paie du PNUD.

Promouvoir le bien-être au travail

La stratégie « Personnel pour 2030 » offre un champ d’action aussi complet qu’ambitieux, visant à remanier les capacités et les systèmes de gestion du personnel du PNUD. Elle contribue ainsi à transformer le PNUD en une organisation de développement de premier plan pour le XXIe siècle.

Notre engagement en matière de gestion des personnes et de leadership comprend l’instauration d’un environnement de travail sûr et inclusif offrant à chacun la possibilité de s’épanouir et de progresser. La lutte contre toutes les formes de discrimination et de harcèlement, y compris le racisme et l’inconduite sexuelle – qu’elles sévissent au sein de notre propre personnel ou à l’encontre des personnes que nous servons – reste la priorité absolue du PNUD.

Parmi les recommandations énoncées dans la stratégie « Personnel pour 2030 », 95 % ont été mises en œuvre avant la fin de 2021, notamment les nouvelles politiques et les nouveaux programmes visant à cibler les meilleurs talents, à accroître la diversité de la main-d'œuvre et à pallier les lacunes et faiblesses.

Icône Personnel mondial

Sondage mondial du personnel:
86 % du personnel

se dit « inspiré et enthousiaste à l’idée de travailler au PNUD ».

Icône Parité des genres

Nous avons obtenu la seconde plus importante certification
« Economic Dividends for Gender Equality » (EDGE, Retombées économiques pour l'égalité des genres)

saluant les progrès significatifs que nous avons réalisés en matière d’égalité des genres sur le lieu de travail. Nous sommes l’un des deux seuls organismes des Nations Unies, avec l’UNICEF, à avoir obtenu cette distinction.

Icône Premier programme d’études supérieures

Nous avons lancé notre
tout premier programme d’études supérieures

et accueilli de jeunes candidats à fort potentiel issus des pays les moins représentés dans le programme, des peuples autochtones et de milieux socio-économiques défavorisés.

Le programme a remporté
l’Innovation in Recruitment Award 2021 (Prix de l’innovation en matière de recrutement)

lors de la Table ronde des organisations internationales sur les perspectives de carrière.

Icône Leadership des jeunes femmes

Notre Programme de bourses pour jeunes femmes africaines leaders 2021

a permis à 21 jeunes femmes de 20 pays africains d’obtenir un diplôme, la deuxième promotion ayant attiré plus de 7000 nouvelles candidates.

Icône Trophée du Programme des jeunes talents

Le Programme pour les jeunes professionnels handicapés,

mis en œuvre par le PNUD et les Volontaires des Nations Unies (VNU) a donné aux recrues l’occasion d’acquérir une expérience précieuse. Nombre d’autres Programmes ont été déployés avec le PNUD au travers des canaux traditionnels du programme VNU.

Montrer l’exemple

L’année 2021 a été une année remarquable pour l’équipe de direction mondiale du PNUD, avec la nomination d’Achim Steiner pour un second mandat en tant qu’Administrateur. Notons par ailleurs l’arrivée de nouveaux visages au sein de notre équipe de direction exécutive.

Photo d’Achim Steiner
Achim Steiner

Administrateur

Photo d’Usha Rao-Monari
Usha Rao-Monari

Administratrice associée

Photo de Khalida Bouzar
Khalida Bouzar

Bureau régional pour les États arabes

Photo d’Angelique M Crumbly
Angelique M. Crumbly

Bureau des services de gestion

Photo de Mirjana Spoljaric Egger
Mirjana Spoljaric Egger

Bureau régional pour l’Europe et la Communauté d’États indépendants

Photo d’Ahunna Eziakonwa
Ahunna Eziakonwa

Bureau régional pour l’Afrique

Photo de Luis Felipe López-Calva
Luis Felipe López-Calva

Bureau régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes

Photo d’Ulrika Modéer
Ulrika Modéer

Bureau des relations extérieures et du plaidoyer

Photo d’Asako Okai
Asako Okai

Bureau de réponse aux crises

Photo de Kanni Wignaraja
Kanni Wignaraja

Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique

Photo de Haoliang Xu
Haoliang Xu

Bureau des politiques et de l’appui aux programmes

Plan stratégique 2022-2025

Le secteur du développement évolue. Nous aussi.

Au cours des quatre prochaines années (correspondant à notre nouveau Plan stratégique), le PNUD poursuivra sa collaboration avec les pays dans le but d’améliorer la vie de millions de personnes.

Une ambition partagée pour un monde meilleur

Grâce à nos programmes et à nos actions de sensibilisation, ainsi qu’à des partenariats étroits à l’interne et à l’externe du système des Nations Unies, nous nous efforçons d’atteindre ces objectifs communs ambitieux:

icône Pauvreté
Aider
100 millions de personnes

à échapper à la pauvreté multidimensionnelle

icône Réseau solaire
Soutenir
500 millions de personnes

pour favoriser l’accès à une énergie propre

Icône Élections
Soutenir
800 millions de personnes

dans la participation aux élections, souvent pour la première fois

Icône Investissement
Consacrer
plus de 1000 milliards de dollars

de dépenses publiques et de capitaux privés à la réalisation des ODD

Notre plan stratégique prévoit une enveloppe de 1000 milliards de dollars, dans le cadre de notre engagement à jouer un rôle de catalyseur pour promouvoir l’alignement des ressources existantes des secteurs public et privé sur la réalisation des ODD. Nous innovons déjà en ce sens. En décembre 2021, le PNUD a par exemple lancé deux nouvelles cartes des investisseurs pour les ODD, répertoriant une trentaine d’opportunités d’investissement à Djibouti et en Namibie. Les obligations en lien avec les ODD détenues par le Mexique sous la houlette du PNUD, sont revenues sur le marché en 2021 avec une offre de 1,38 milliard de dollars. Au même moment, la Nouvelle banque de développement a émis depuis la Chine une obligation (corrélée à la réalisation des objectifs) à hauteur de 750 millions de dollars, avec le soutien du PNUD. Le PNUD a également lancé un nouveau produit, l’« Insurance and Risk Finance Facility », permettant de travailler en collaboration avec le secteur privé et les gouvernements, dans pas moins de 50 pays, au cours des quatre prochaines années. Ce produit est déjà utilisé par plus de 20 pays, dont l’Algérie, la Colombie, le Ghana, l’Inde, l’Indonésie et l’Ouzbékistan.

Tandis que nous avançons dans le Plan et que nous nous rapprochons de l’achèvement de l’Agenda 2030, le travail du PNUD peut se résumer à l’aide de la formule « 3 x 6 x 3 » : trois axes de changement, six solutions distinctives et trois leviers pour le développement. S’appuyant sur les 50 années d’expérience du PNUD en matière de développement au sein de 170 pays, ce cadre flexible nous permet de nous focaliser sur les principales demandes des pays et d’établir des priorités en conséquence. En exploitant et en développant nos partenariats aux niveaux mondial, régional et local, nous entendons élargir le spectre de choix des populations pour un avenir plus équitable et durable.

La formule « 3 x 6 x 3 » figurant dans le Plan stratégique résume les activités du PNUD:

Soutenir les pays selon trois axes de changement:

transformation structurelle, ne pas faire de laissés-pour-compte, renforcer la résilience

à travers 6 solutions distinctives:

lutte contre la pauvreté et les inégalités, gouvernance, résilience, environnement, énergie, égalité des genres

facilités par trois catalyseurs:

innovation stratégique, numérisation, financement du développement

La combinaison de ces éléments permettra au PNUD de poursuivre dans le domaine où il excelle, c’est-à-dire l’élaboration de
solutions de développement intégrées axées sur les priorités nationales.

Solutions distinctives

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ
LA PAUVRETÉ ZÉRO
AVANT L'AVÈNEMENT DES CRYPTO-MILLIARDAIRES
Solution distinctive: pauvreté

LA PAUVRETÉ ZÉRO

AVANT L'AVÈNEMENT DES CRYPTO-MILLIARDAIRES

Remédier aux inégalités de chances en investissant dans le renforcement des capacités, afin que les populations dépassent le seuil de pauvreté et continuent à aller de l’avant


La pauvreté multidimensionnelle, exacerbée par la pandémie, a mis en péril des années de progrès en matière de développement humain. Mais malgré les difficultés conjoncturelles, le PNUD a intensifié ses efforts pour aider les pays et les communautés à réduire les inégalités, à enclencher une reprise favorisant le marché du travail et à éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes. Les résultats reflètent de plus en plus l’engagement du PNUD en faveur de l’accélération de l’innovation, de la numérisation et des partenariats. Ils illustrent une nouvelle approche à l’œuvre pour faciliter le financement du développement.

Le soutien du PNUD aux moyens de subsistance et à la sécurité des revenus passe désormais avant tout par la numérisation. Parallèlement, le passage à la numérisation de l’aide sociale rend le système non seulement plus inclusif, mais aussi plus réactif aux chocs et donc plus résilient. En Malaisie, le nouveau plan quinquennal couvre des questions essentielles telles que la croissance verte, la protection sociale, la réduction des émissions, la protection de l’environnement, l’emploi et l’économie numérique. Au Kenya, le PNUD a aidé à la mise en place d’un bureau d’enregistrement au sein de l’Autorité des moyennes et petites entreprises et a fourni des outils numériques pour soutenir l’intégration de 12 185 entreprises dans le secteur formel. En Inde, la formation à la culture financière et numérique, ainsi que l’aide à la création de réseaux ont permis à 31 000 artisans, agriculteurs et micro-entrepreneurs d’augmenter leurs revenus de 19 % en moyenne.

En 2021, le PNUD a lancé une série d’innovations en matière de financement du développement, aidant les pays à définir les opportunités, à élaborer de nouveaux outils de financement et à établir de nouveaux partenariats. Avec le soutien du PNUD, l’Ouzbékistan est devenu le premier pays de sa région à émettre une obligation souveraine pour la réalisation des ODD. Toujours avec le soutien du PNUD, l’Indonésie a émis sa première obligation souveraine corrélée aux ODD pour un montant de 551 millions de dollars afin de renforcer la protection sociale, la santé et l’éducation. La Banque de développement du Rwanda a émis sa première obligation verte dans le but d’injecter 50 millions de dollars dans les énergies renouvelables, les transports propres, l’approvisionnement en eau durable, la gestion des déchets et la préservation de la biodiversité. En Mauritanie, le PNUD a contribué à l’institutionnalisation de la zakat ou finance islamique, en améliorant les réglementations afin d’orienter cette source de fonds plus systématiquement vers les ODD.

Le PNUD est prêt à aider le monde à se débarrasser définitivement de la pauvreté multidimensionnelle d’ici à 2030 – espérons-le, avant que les premières fortunes en billions de dollars en cryptomonnaie ne voient le jour.

Photo d’une femme âgée

Femme âgée sur l’île de Kurendhoo, dans l’atoll de Lhaviyani, aux Maldives. Le PNUD est présent dans le pays depuis plus de 40 ans ; il contribue à l’éradication de la pauvreté et à la réduction des inégalités.

Photo: Ashwa Faheem/PNUD Maldives

Icône Impact

81 pays

ont mis en œuvre des politiques sur la base des évaluations d’impact socio-économique de la COVID-19 (avec le système des Nations Unies pour le développement)

Icône Numérisation

La numérisation a facilité l’octroi de 1,4 milliard de dollars destinés à la protection sociale de plus de 27 millions de personnes

Icône Finances personnelles

40 millions de personnes

au sein de 25 pays ont obtenu un accès aux services financiers, améliorant leur niveau de vie et les économies nationales (2018-2021)

Logos des organisations suivantes : UNICEF, UNFPA, ONU-Femmes, FAO, Programme des Nations Unies pour l’environnement
Gouvernance
BONNE GOUVERNANCE
LE REMÈDE À DES SOCIÉTÉS INÉQUITABLES
Solution distinctive: Gouvernance

BONNE GOUVERNANCE

LE REMÈDE À DES SOCIÉTÉS INÉQUITABLES

Aider les pays à faire face aux difficultés émergentes en assurant l’avenir des systèmes de gouvernance au moyen d’approches prospectives et d’une gestion des risques améliorée.


Alors que de multiples chocs ont perturbé et affaibli les gouvernements et les sociétés en général en 2021, le PNUD a maintenu ses investissements essentiels en faveur des systèmes de gouvernance, en se concentrant sur ceux qui s’avèrent nécessaires au maintien de sociétés pacifiques, justes et inclusives. Conscients qu’il existe diverses voies vers une gouvernance efficace et responsable, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les institutions nationales et locales ainsi que la société civile afin d’élaborer des solutions. Dans toutes ses activités, le PNUD a insisté sur la participation et le leadership des femmes, des jeunes et des populations autochtones.

En 2021, le PNUD a apporté son aide dans la réforme des lois au Malawi afin de clarifier les aspects administratifs des élections et de renforcer la confiance dans un scrutin équitable. Le Honduras a pu, quant à lui, gérer efficacement des élections inclusives malgré une polarisation politique aiguë. En Moldavie, les systèmes de sécurité électorale mis à jour ont résisté aux cyberattaques : plus de 420 000 personnes ont eu accès à des données en temps réel sur la participation électorale. Les femmes candidates représentaient 40 %, un chiffre historiquement élevé dans le cadre de la nouvelle législature.

La pandémie de COVID-19 accélérant considérablement la transition vers les services numériques, le PNUD a soutenu une série de nouvelles applications permettant d’améliorer l’accessibilité tout comme la qualité des services. Le Botswana a numérisé huit services publics, de l’amélioration des demandes de permis de conduire à la déclaration de droits fonciers, désormais tous accessibles en ligne ou via une application.

En 2021, le PNUD a lancé l’outil « Digital X Scale Accelerator ». Constitué notamment d’une application mobile qui fournit des informations sur les services gouvernementaux aux femmes vivant en milieu rural en Inde, il propose par ailleurs une plateforme destinée au partage des données géospatiales sur les énergies renouvelables en Afrique et dans les petits États insulaires en développement.

Les efforts du PNUD pour apaiser les tensions sociales et consolider la démocratie se sont également appuyés sur le soutien à la promotion et à la protection des droits humains, notamment au travers d’institutions solides assurant la justice, la sécurité et le respect des droits fondamentaux. Au Cameroun, le PNUD a collaboré avec des défenseurs des droits humains et a, dans ce cadre, enregistré plus de 500 cas d’abus par des acteurs étatiques ; ces abus étant reconnus comme des facteurs déclencheurs de l’extrémisme violent. Cela a contribué à un changement de politique et à une réduction de 17 % des incidents en lien avec le terrorisme.

La corruption affaiblit le tissu social. La technologie et l’innovation, tout comme la surveillance numérique destinée à mettre fin aux pratiques environnementales illégales au Sri Lanka, sans oublier la réforme des marchés publics au Nigéria, constituent autant d’outils de lutte contre la corruption.

Avec l’appui du PNUD à Nauru, une nouvelle législation a favorisé l’indépendance du Parlement, tandis que les gouvernements locaux ont pris des mesures pour améliorer la passation des marchés, la perception des impôts et la prestation de services dans des délais raisonnables.

En résumé, avec le soutien du PNUD, la bonne gouvernance a progressé dans de nombreuses régions du monde en 2021.{

Photo d’un employé électoral

Le PNUD aide la Commission électorale nationale (CEN) au Libéria depuis 2010. Elle a abouti à la tenue d’élections présidentielles dans des conditions favorables. Ces aides comprennent le maintien de la sécurité ainsi que la mise à disposition de bulletins de vote tactiles pour les malvoyants et de systèmes mobiles d’identification des électeurs.

Photo: PNUD Libéria

Icône Anti-corruption

Près de
50 pays

ont reçu une aide anti-corruption

Icône Marteau de juge

34 000 personnes

vivant dans 14 pays touchés par des conflits ont eu accès à la justice et aux services d’aide, dont près de 90 % de femmes et de filles

Icône Égalité et justice

32 millions

de personnes réparties dans 34 pays ont obtenu un accès à la justice sur la période 2018-2021

Logos des organisations suivantes : ONU-Femmes, UNICEF, UNFPA, Bureau d'appui à la consolidation de la paix, Forces de maintien de la paix des Nations Unies
Résilience
UNE MEILLEURE RÉSILIENCE
POUR SURMONTER L'ADVERSITÉ
Solution distinctive: Résilience

UNE MEILLEURE RÉSILIENCE

POUR SURMONTER L'ADVERSITÉ

Aider les pays et les communautés à renforcer la résilience face aux multiples chocs et crises, y compris les conflits, le changement climatique, les catastrophes et les épidémies.


Les risques ont augmenté de façon exponentielle en 2021, et pas seulement à cause de la COVID-19. Les conflits armés, les catastrophes, les coups d’État, ou encore l’insécurité climatique et l’extrémisme violent ont marqué l’année en question. La cohésion sociale s’est par ailleurs détériorée. Face à l’ampleur des crises, le PNUD s’est concentré sur la sécurité humaine, en articulant des actions visant à la fois à protéger les personnes et à gérer les risques.

Le PNUD est à l’origine de changements transformateurs en vue d’accélérer et de soutenir le relèvement après les conflits, les crises ou les situations de fragilité. En Iraq, 285 projets ont permis de réhabiliter des écoles, des réseaux électriques, des installations sanitaires, des logements, des routes et des ponts, ainsi que des services d’eau et d’assainissement. Un partenariat étroit avec la société civile et les communautés a permis de résoudre des conflits et de définir les priorités en vue d’une relance. Le PNUD a fourni des services essentiels, y compris en matière de santé mentale et de soutien psychosocial, pour aider à réintégrer les personnes déplacées ayant des liens présumés avec des combattants de l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL).

Le PNUD est le principal contributeur engagé dans les efforts de l’ONU en matière de prévention de l’extrémisme violent. En Malaisie et aux Philippines, des organisations locales de consolidation de la paix dirigées par des femmes et des jeunes travaillent désormais aux côtés de hauts responsables gouvernementaux sur les politiques nationales de prévention de l’extrémisme.

Les avancées technologiques continuent de guider notre travail. Les données en ligne et l’intelligence artificielle permettent de détecter les zones les plus à risque pour les habitants, quels que soient les enjeux : insécurité climatique, crise des réfugiés, échec des processus de paix, exclusion des jeunes, etc. Le « Bangladesh Peace Observatory », soutenu par le PNUD, a été le premier à analyser rapidement des millions de points de mesure provenant de publications en ligne et de statistiques officielles sur la criminalité. Ces analyses ont permis de repérer les éléments déclencheurs d’extrémisme. Le tableau de bord des risques de crise a été conçu comme un outil d’agrégation et de visualisation des données en vue d’étayer l’analyse des risques menée par le PNUD et l’ensemble du système des Nations Unies.

Les investissements à long terme du PNUD au Niger ont généré des changements significatifs dans la gestion stratégique des catastrophes. Les responsables gouvernementaux disposent des outils nécessaires à l’évaluation systématique des besoins post-catastrophe dans un pays particulièrement vulnérable au changement climatique. Ils peuvent ainsi lancer rapidement des plans de reprise. En parallèle, le PNUD a contribué à renforcer la résilience des communautés rurales à l’aide d’une meilleure gestion des ressources naturelles, d’un accès à l’énergie et d’une amélioration des moyens de subsistance, notamment pour les jeunes. Grâce au soutien du PNUD, Haïti a été mieux préparé au tremblement de terre de 2021 et a ainsi réussi à développer des systèmes de coordination et de gestion. Les besoins ont pu rapidement être évalués et un plan de reprise sur mesure mis en place.

Si notre travail en 2021 prouve une chose, c’est que même en cas de forte adversité, notre plus grand espoir réside dans une résilience à toute épreuve.

Photo de garçons d’une école primaire

Des élèves posent pour une photo à l’école primaire pour garçons Al Mansour de Mossoul Ouest, en Iraq, où les équipes de travail soutenues par le PNUD réparent les pupitres et peignent des fresques, en échange d’une rémunération.

Photo: PNUD en Iraq/Claire Thomas

Icône Amélioration

16 millions de personnes

ont été aidées en Iraq et ont vu leur vie s’améliorer

Icône Risque d’inondation

1,2 million de personnes

au Mali ont bénéficié d'un nouveau système d’alerte précoce pour se protéger des risques d’inondation

Icône Personnes déplacées

3 millions

de personnes déplacées à travers 13 pays ont bénéficié de solutions pérennes visant à assurer sécurité durable, liberté de mouvement et bien-être.

Logos des organisations suivantes : UNICEF, Programme alimentaire mondial, ONU-Femmes, UNFPA, FAO
ENVIRONNEMENT
ACTION CLIMATIQUE
INTERVENIR AVANT L’AUTODESTRUCTION
Solution distinctive: Environnement

ACTION CLIMATIQUE

INTERVENIR AVANT L’AUTODESTRUCTION

Placer la nature et l’environnement au cœur de l’économie et des plans nationaux, et aider les gouvernements à protéger, gérer et valoriser leur patrimoine naturel.


L’année 2021 a révélé l’ampleur de notre crise planétaire, suscitant des discussions mondiales majeures sur l’action climatique et la biodiversité. Le PNUD a pleinement soutenu ces actions, après avoir réalisé des investissements constants en faveur des programmes climatiques et environnementaux. Plus que jamais, nous avons aidé les gouvernements à placer la nature au cœur de leurs plans économiques et sociaux, tout en incitant les entreprises et les populations à se répartir les rôles de façon équitable.

Avant la révision de l’Accord de Paris sur le climat, on s’attendait à ce que les pays publient des contributions déterminées au niveau national (CDN) plus ambitieuses. La Promesse climatique du PNUD constitue la principale source de soutien à ces plans d’action climatique, combinant l’expertise de plus de 35 partenaires, dont les principales organisations de développement des Nations Unies, la Banque mondiale et l’Organisation internationale du travail (OIT). À la fin de l'année 2021, plus de 90 % des 120 pays associés à la Promesse climatique avaient augmenté les objectifs d’atténuation sur le climat dans leurs CDN et plus de 95 % d’entre eux avaient relevé leurs ambitions en matière d’adaptation au climat.

Au Timor-Leste, le PNUD a aidé le Gouvernement à établir un cadre stratégique national complet afin de s’aligner sur une série d’accords internationaux portant sur l’environnement et le climat. De nouveaux plans et de nouvelles politiques ont défini des mesures visant à freiner le changement climatique et à s’y adapter, à réduire la pollution et à protéger les écosystèmes.

Nous avons également assisté à l’engagement, en termes de financement privé, le plus important jamais pris en faveur de la protection de la biodiversité, avec pour objectif la protection et la préservation de 30 % de la planète d’ici la fin de la décennie en cours. Cofinancée par le PNUD, l’Équipe spéciale des informations financières ayant trait à la nature vise à réorienter une part significative des flux financiers internationaux vers des investissements « positifs pour la nature ».

Le PNUD collabore avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) afin d’établir un nouveau programme de « reconversion » des subventions agricoles préjudiciables. Des milliards de dollars d’économies pourraient donner un coup de fouet à la transformation des systèmes alimentaires, 27 pays élaborant actuellement des plans de reconversion des subventions.

La crise liée à la COVID-19 fait planer la menace d’un surendettement, qui pourrait compromettre les actions sur la nature et le climat. Le PNUD a aidé plus d’une douzaine de pays à consolider leur dette et à orienter leurs économies vers des investissements en faveur de l’action climatique et de solutions fondées sur la nature.

La logique au cœur de cette solution distinctive reste claire : nous devons prendre soin de notre planète.

Photo de trois étudiantes cheffes de file

Plus de 330 étudiants, femmes cheffes de file, fonctionnaires, membres d’organisations non gouvernementales (ONG) et membres de la communauté se sont réunis dans le but de planter 3000 mangroves et de préserver le littoral cambodgien.

Photo: PNUD Cambodge/Manuth Buth

Icône Financement de la biodiversité

40 pays

ont soutenu le financement d’actions en lien avec le déclin de la biodiversité

Icône Résilience aux changements climatiques

127 000 agriculteurs

au Bhoutan ont bénéficié de technologies et de techniques favorisant la résilience face au changement climatique

Icône Nature

62 pays

ont géré durablement 30 millions d’hectares de forêts (2018-2021)

Logos des organisations suivantes : Programme des Nations Unies pour l’environnement, FAO, UNICEF, ONUDI, Organisation mondiale de la Santé
ÉNERGIE
ÉNERGIE RENOUVELABLE
ANTICIPER LA FIN DES COMBUSTIBLES FOSSILES
Solution distinctive: ÉNERGIE

ÉNERGIE RENOUVELABLE

ANTICIPER LA FIN DES COMBUSTIBLES FOSSILES

Améliorer l’accès à l’énergie des personnes les plus délaissées et accélérer la transition vers les énergies renouvelables


L’année 2021 fut une année charnière pour le PNUD dans le domaine de l’énergie. Elle a mis en exergue la nécessité d’aller au-delà de l’accès à l’énergie et d’établir des liens plus étroits entre la question énergétique et un large éventail de problématiques relatives au développement. Le Sommet mondial des Nations Unies sur l’énergie, le premier depuis 40 ans, organisé sous la houlette du PNUD dans le cadre d’un partenariat avec l’initiative « Énergie durable pour tous », a suscité un élan sans précédent.

Le PNUD a créé un Centre de l’énergie durable (Sustainable Energy Hub) afin d’aider systématiquement les pays à transformer les systèmes énergétiques de manière à atteindre divers objectifs de développement (moyens de subsistance, santé, éducation, etc.) et à mettre en place des économies plus vertes, plus inclusives et plus justes.

Des programmes phares tels que l’« Initiative Solaire et santé » ont été lancés, fournissant une électricité fiable grâce à l’énergie solaire à plus de 1000 centres de santé et installations de stockage médical répartis dans 15 pays. Nous avons également mis en place le mécanisme de financement « Energy Access and Green Productive Use of Electricity Financing Facility », qui pourrait permettre de mobiliser plus d’un milliard de dollars dans le secteur privé.

Le PNUD aide des pays à divers stades de développement dans l’adoption de sources d’énergie propres. Le simulateur de réforme des subventions aux combustibles « Fossil Fuel Reform Simulator » permet d’analyser les données au niveau des pays pour mieux comprendre comment les subventions sont utilisées et la façon dont elles pourraient être mises à profit afin de financer différents axes prioritaires de développement.

Avec le soutien du PNUD, la République de Maurice s’est engagée à tirer 60 % de ses besoins énergétiques de sources vertes d’ici à 2030 et à éliminer totalement le charbon. Nous avons déjà contribué à l’introduction d’une nouvelle technologie de stockage de l’énergie renouvelable qui garantit un approvisionnement fiable du réseau électrique.

Grâce à l’aide du PNUD, le Bahreïn a atteint 95 % de son objectif national en matière d’énergie renouvelable et 90 % de son objectif en matière d’efficacité énergétique dans l’élaboration de politiques sur les bâtiments verts, les véhicules électriques et les mesures d’incitation aux fournisseurs d’énergie renouvelable. Avec l’appui du PNUD, la Chine a enregistré des progrès dans l’application de technologies prometteuses pour les piles à combustible, qui brûlent de l’hydrogène en lieu et place du pétrole et du gaz. En outre, l’introduction de carburant hydrogène dans le secteur très énergivore de la production d’acier représente un début prometteur dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre dont ce secteur est largement responsable.

Tout ceci prouve que l’avenir peut rimer avec décarbonisation.

Photo de quatre paysans péruviens

Afin de lutter contre les effets du changement climatique au bord du lac de Chullpia, dans une zone rurale et défavorisée du département péruvien de Puno, un ingénieur, Juansergio Castro, a mis au point une invention prometteuse : des panneaux solaires flottants fournissant l’énergie nécessaire à un moteur pour le remplissage de réservoirs. L’eau est utilisée pour l’irrigation des pâturages voisins, améliorant ainsi la vie des habitants.

Photo: PNUD Pérou/Maria Paz Gonzales

Icône Énergie solaire

18 pays

ont rejoint le Programme « Africa Minigrids » du PNUD pour l’accès à l’énergie

Icône Prise électrique

600 milliards de dollars

promis par les gouvernements et les entreprises dans le cadre d’investissements pour une énergie universelle et durable

Icône Planète

500 millions

de personnes ciblées pour bénéficier d’un accès à une énergie propre d’ici à 2025

Logos des organisations suivantes : FAO, OIT, UNESCO, Programme alimentaire mondial, Programme des Nations Unies pour l’environnement
Questions de genre
L’ÉGALITÉ DES GENRES
POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES
Solution distinctive: Questions de genre

L’ÉGALITÉ DES GENRES

POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES

Surmonter les obstacles structurels à l’égalité entre les genres, renforcer l’autonomisation économique et le leadership des femmes.


La pandémie de COVID-19 a mis en évidence une discrimination systémique entre les genres. En raison de leurs emplois plus précaires, les femmes ont été écartées du marché du travail plus souvent que les hommes. Les niveaux de violence liée au genre sont montés en flèche. En continuant à mener des politiques délaissant la question de genre lors la relance post-pandémie, de nombreux gouvernements n’ont fait qu’empirer une situation déjà difficile. L’outil COVID-19 Global Gender Response Tracker, conjointement déployé par l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (ONU-Femmes) et le PNUD, a révélé que moins de 20 % des mesures s’attaquaient à l’insécurité économique des femmes et à la charge de travail non rémunéré qu’elles assument injustement, consistant à prendre soin d’autrui. Or ces deux dimensions sont pourtant essentielles lorsqu’il s’agit de donner aux femmes la capacité de se relever.

Cela a accéléré l’action du PNUD dans le démantèlement des obstacles structurels à l’égalité des genres, qui constitue désormais le pilier de notre Stratégie 2022-2025 pour la promotion de l’égalité des sexes. Cela passe par l’autonomisation et l’égalité des femmes en tant qu’individus, ainsi que par la transformation des lois, politiques, institutions et normes sociales, de façon à défendre leurs droits et à répondre à leurs espérances.

Le Pérou a mis en place un cadre destiné au développement d’un système national de soins, afin de poser les jalons garantissant aux femmes un travail décent, une protection sociale et l’accès aux services essentiels. L’Argentine est en train de mettre en place un système de soins plus complet en amendant la réglementation municipale : les soins deviendront ainsi des droits fondamentaux.

Le PNUD a contribué à l’amélioration des politiques et cadres juridiques afin d’offrir une protection durable dans 96 pays. Grâce à l’initiative Spotlight portée par l’Union européenne et les Nations Unies, le PNUD a convaincu les parlementaires de neuf pays d’élaborer ou renforcer 84 textes législatifs en vue de répondre de façon plus sévère aux violences basées sur le genre. Au Mexique, la réforme du Code pénal fédéral intègre pour la première fois la violence à l’égard des femmes qui sévit sur les réseaux numériques et autres médias. Le Parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée a approuvé pour la première fois une enveloppe budgétaire s’inscrivant dans la stratégie nationale de lutte contre la violence basée sur le genre. Le Kirghizistan a également intégré des dispositions visant à lutter contre la violence basée sur le genre dans son Code général des impôts.

À mesure que les écarts entre les genres se résorberont, on verra se dessiner l’avènement d’une génération faisant sienne l’égalité des genres.

Photo d’une fille et d’une femme de Djibouti

Réfugiés dans l’attente d’une consultation au centre de santé d’Ali Addeh à Djibouti. Depuis 2000, le PNUD a placé l’égalité des genres au cœur de son action dans le pays.

Photo: PNUD Djibouti/Aurélia Rusek

woman and shield icon

73 pays

soutenus pour aligner la protection sociale sur la dimension de genre

work suitcase icon

3700

femmes dirigeant des microentreprises en Ouganda ont acquis des compétences et des outils leur permettant de se relancer et de prospérer dans l’après-COVID-19

support icon

96 pays

soutenus dans la lutte contre la violence basée sur le genre qui s’est aggravée pendant la pandémie de COVID-19

Logos des organisations suivantes : ONU-Femmes, UNFPA, UNICEF, OIT et Organisation internationale pour les migrations

Climate Promise

Aider les pays à atteindre leurs objectifs climatiques

L’initiative Climate Promise est la réponse du PNUD à la crise climatique, mettant à contribution l’expertise conjointe de plus de 35 partenaires. Avant la COP26 à Glasgow, le PNUD a appuyé 84 % de l’ensemble des contributions déterminées au niveau national soumises par les pays en développement.

Graphique d’un globe terrestre futuriste indiquant les informations suivantes : De nombreux pays en développement se sont mobilisés, affichant des ambitions élevées : réduire les émissions de 82 % (Macédoine du Nord), réduire de moitié la déforestation d’ici à 2030 (Cambodge), etc.  En 2022, 120 pays et 35 partenaires s’engagent désormais à honorer la Promesse climatique, la plus importante initiative de ce type au monde. Sur ces 120 pays, plus de 90 % ont revu à la hausse leurs objectifs liés aux mesures d’atténuation, et plus de 95 % leurs objectifs d’adaptation.

À l’approche de la COP27, qui se tiendra à Charm el-Cheikh, nous nous concentrons sur la façon dont nous pouvons travailler avec nos partenaires afin de transformer les engagements climatiques en réalité. La prochaine phase de l’initiative Climate Promise s’appuiera sur les contributions déterminées au niveau national en tant que plans d’investissement souverains pour le développement durable, ainsi que pour les retombées positives en matière d’éducation, de paix et de réduction de la pauvreté.

Couverture du rapport sur le vote climatique
« Peoples’ Climate Vote » (le Vote populaire pour le climat)

Avec 1,2 million de participants, il s’agit du plus important sondage d’opinion publique sur le changement climatique jamais réalisé. Il a aidé les décideurs à comprendre les priorités du public afin de faire face à la crise climatique. Il a été publié par le PNUD en 2021.

Un ordinateur portable affichant la page d’accueil du site dearworldleaders.org
L’initiative « Chers dirigeants mondiaux »

Le PNUD a lancé l’initiative « Chers dirigeants mondiaux » (Dear World Leaders) lors de la COP26 afin de permettre aux citoyens du monde entier d’envoyer des messages aux dirigeants sur la crise climatique : dearworldleaders.org

Sommes-nous tous à l’abri ?

Rapport spécial: Nouvelles menaces pour la sécurité humaine dans l’Anthropocène

L’Anthropocène, caractérisé par l’avènement des humains, a placé notre planète dans une situation périlleuse. L’avenir même de l’humanité dépendra de l’engagement des pays et des communautés et de leur volonté de faire cause commune afin d’atteindre les objectifs qui nous concernent. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons emprunter une voie à même de nous libérer de la pauvreté, de la peur et de l’indignité.

Ce rapport met en exergue le fléau de l’insécurité humaine, étroitement corrélé à un faible niveau de confiance interpersonnelle, le sentiment que quelque chose « ne va pas » dans la façon dont nous nous entendons, interagissons et coopérons les uns avec les autres. Il revient à nous de faire renaître la confiance brisée entre les personnes dans nos sociétés si nous voulons être en mesure de relever des défis tels que le changement climatique. La promotion de la sécurité humaine ouvre ainsi la voie au rétablissement de la confiance.

Nous devons désormais tenir compte de l’interdépendance existant non seulement entre les personnes, mais également entre la planète et ses habitants.Il faut donc choisir un nouvel angle d’analyse de la sécurité, car les défis auxquels nous sommes confrontés transcendent les frontières géographiques et les États-nations.

Des menaces multiples (COVID-19, mauvais usage des technologies numériques, changement climatique, inégalités sociales, etc.) sont apparues, se sont aggravées ou ont pris de nouvelles formes ces dernières années. Le présent rapport estime que la sécurité humaine est la problématique centrale qui peut contribuer à remettre le développement en marche là où il est au point mort.

Il est temps de redéfinir ce que signifie réellement le progrès humain, en donnant à tous les pays et à toutes les communautés les moyens de participer à l’avenir du développement humain et d’une planète plus sûre.Nous devons accorder une plus grande attention à la sécurité de nos voisins si nous voulons faire face aux menaces interconnectées qui se profilent pour chacune et chacun d’entre nous.

Partenariats avec le secteur privé

Chaque collaboration fait la différence

L’année 2021 s’est traduite par un engagement stratégique substantiel du secteur privé dans la poursuite des ODD, alors que nous avons continué à développer de nouveaux partenariats dans le cadre d’initiatives préexistantes, notamment:

Il s’agit de transformer la façon dont les pays financent la gestion des risques, l’action climatique et le développement, en travaillant en étroite collaboration avec le secteur industriel et les gouvernements.

L’accord tripartite entre le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le PNUD et l’Insurance Development Forum (IDF), a ainsi impliqué 10 des plus grandes compagnies d’assurances au monde :

Représentation des logos suivants : Allianz, AON, Axis, AXA, Guy Carpenter, Hannover RE, Munich RE, SCOR, Swiss RE et wtw

5 milliards de dollars de capital-risque investis

MDes milliers de micro, petites et moyennes entreprises (MPME) comptent parmi nos partenaires du secteur privé. Des entreprises de toutes tailles unissent leurs forces à celles du PNUD par le biais de notre Réseau des Laboratoires d’accélération, du Sustainable Finance Hub, d’Impact ODD et d’autres initiatives.

Représentation des logos suivants : Bitfury, Dalberg Catalyst, FlowLess, Global Shea Alliance, Jumia, NEC, SKT AeroShutter, SUP.VC, Surge Data Hub

La plateforme des investisseurs pour les ODD («SDG Investor Platform») encourage le secteur privé à adopter des pratiques d’investissement qui soient en phase avec la réalisation des ODD. Les parties prenantes de 18 pays ont été sensibilisées aux opportunités d’investissement présentes dans 312 zones.


Depuis 2019, notre partenariat permet une accélération continue des progrès en matière d’ODD, une stimulation de l’innovation et une augmentation des flux de revenus non traditionnels, tout en accroissant la portée de l’organisation en matière de plaidoyer, notamment par le biais d’initiatives dynamiques menées par des jeunes, telles que #Generation17.

  • 200 millions d’appareils mobiles contiennent l’application Samsung Global Goals
  • 4 millions de dollarsont été levés grâce aux dons des entreprises et des particuliers
  • Des perspectives économiques dans un contexte post-COVID pour un million de jeunes au Bangladesh au cours des cinq prochaines années.

    Le Women Innovators Programme (WIP) [programme pour les femmes innovatrices], a aidé 21 jeunes entreprises dirigées par des femmes au sein de 12 pays de la région des États arabes

    Les plateformes et programmes partenaires comprennent : la Data Futures Platform, le laboratoire de biodiversité des Nations Unies et l’observatoire Microsoft Planetary Computer and Impact, la plateforme « Open Solution » en partenariat avec le Fonds pour l’environnement mondial (Programme de micro financements) et « Microsoft Project 15 ». L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont également mis à profit pour la planification de l’accès à l'énergie.

    Youth Co:Lab, co-dirigé par le PNUD:

    • Mis en place dans 28 pays et territoires d’Asie et du Pacifique
    • + de 200 000 participants
    • 9500 jeunes actifs dans l’entrepreneuriat social en ont bénéficié
    • 1240 entreprises sociales dirigées par des jeunes
    • 202 partenaires soucieux du maintien des écosystèmes

    Le partenariat entre le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et le PNUD a célébré son cinquième anniversaire en mai 2021. Notons les réalisations accomplies à ce jour:

    • 84 millions de dollars d’aides en espèces et en nature
    • 100 ripostes à la crise
    • + de 18 millions de personnes aidées en coordination avec les gouvernements et le système des Nations Unies
    • En 2021, pendant la pandémie de COVID-19:
      • 7,2 millions de dollars d’aides en espèces et en nature
      • 1,2 million de personnes ont reçu une aide humanitaire essentielle
      • 53 500 personnes soutenues par des programmes de relèvement rapide

    Le système des Nations Unies

    Un partenariat pour les personnes, la planète et la paix

    2021 a été une année de transition pour le PNUD et ses partenaires des Nations Unies. Nous avons été en mesure de répondre aux crises et aux défis multidimensionnels avec un sens plus aigu du partenariat et de l’innovation. Ce fut l’occasion de soutenir la forte impulsion donnée par le PNUD pour accélérer la poursuite des ODD. De manière générale, les partenariats ont couvert trois domaines de développement:

    Dans un contexte marqué par la COVID-19, le PNUD, aux côtés de la communauté internationale, a continué à soutenir la transition entre la lutte et la relance post-pandémie, par le biais des trois axes suivants:

    L’équité vaccinale

    Avec nos partenaires, nous contribuons à la réalisation de l’objectif de l’OMS : vacciner au moins 70 % de la population mondiale contre la COVID-19 en 2022. Le tableau de suivi mondial de l’équité du vaccin anti-COVID-19 (Global Dashboard for Vaccine Equity), qui compile des données socio-économiques actualisées, a été créé en collaboration avec l’OMS et l’Université d’Oxford.

    Logos de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’UNICEF
    La protection sociale

    En s’appuyant sur des mécanismes de protection sociale innovants, la création d’emplois et la numérisation, le PNUD a travaillé en étroite collaboration avec l’OIT sur la feuille de route du Secrétaire général des Nations Unies visant à créer au moins 400 millions d’emplois dans l’économie verte, le numérique et le secteur des soins, ainsi que sur d’autres initiatives mondiales conjointes. Le PNUD a également aidé 88 pays à concevoir, lancer et mobiliser des ressources en réponse à la pandémie.

    Logo de l’Organisation internationale du Travail
    Le financement transformateur

    Avec le soutien du PNUD, plus de 70 pays ont utilisé des cadres de financement nationaux intégrés (CFNI) pour financer leur relance après la pandémie. En partenariat avec l’UNICEF, nous avons été en mesure d’affecter davantage de ressources aux besoins des enfants.

    Logos de l’UNICEF et du cadre de financement national intégré

    Le travail réalisé dans le cadre de la Promesse climatique du PNUD et son leadership lors de la COP26 à Glasgow a été mené en étroit partenariat avec :

    Représentation des logos suivants : Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Programme des Nations Unies pour l’environnement, FAO, OIT et Agence internationale pour les énergies renouvelables

    Le PNUD a travaillé aux côtés de partenaires de l’ONU dans le monde entier pour mettre en place des approches plus anticipatives et préventives des crises, afin de permettre une reprise plus souple, mieux adaptée aux risques et engagée sur le long terme. En Afghanistan, nous avons établi un partenariat avec 16 entités des Nations Unies et le fonds d’affectation spéciale pour l’Afghanistan « Special Trust Fund for Afghanistan » (STFA).

    Mobilisation des fonctions spécialisées essentielles du système des Nations Unies

    Logo du Bureau des fonds d’affectation spéciale pluripartenaires
    • 1,84 milliard de dollars gérés pour le système des Nations Unies pour le développement
    • 120 pays ont bénéficié des services de financement mis en commun par l’ONU pour répondre aux enjeux humanitaires, climatiques, de consolidation de la paix et de développement.
    • 49 entités des Nations Unies engagées dans une collaboration par le biais de services de financement communs aux Nations Unies.
    Logo du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud
    • 416 institutions cont été connectées, avec plus de 800 bonnes pratiques partagées sur la plateforme numérique « South-South Galaxy » afin d’intensifier la coopération Sud-Sud (CSS) au service des ODD, en mettant l’accent sur les pays les moins avancés (PMA) et les petits États insulaires en développement (PEID).
    • 69 pays en développement ont mis en œuvre des initiatives de coopération Sud-Sud efficaces en partenariat avec 20 agences des Nations Unies, soutenues par des fonds d’affectation spéciale de la coopération Sud-Sud
    • Plus de 3400 praticiens du développement de 155 pays et territoires ont bénéficié des formations de développement des capacités de la SSC dans 7 domaines thématiques.
    Logo des Volontaires des Nations Unies
    • En 2021, dans le cadre des services à l’échelle du système des Nations Unies, le programme VNU a déployé 10 921 volontaires des Nations Unies, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2020.
    • Des volontaires des Nations Unies de 173 nationalités différentes ont soutenu 55 entités des Nations Unies au sein de 160 pays et territoires: 80 % d’entre eux étaient originaires de pays du Sud, 53 % étaient des femmes et 59 % étaient des volontaires nationaux des Nations Unies.
    Logo du FENU
    • Le Fonds d'équipement des Nations Unies (FENU) a fourni des solutions financières et numériques à plus de 3 millions de personnes et a soutenu 588 gouvernements locaux dans leurs investissements sur le terrain en octroyant 42,5 millions de dollars de subventions et de prêts, débloquant 89 millions de dollars de financements supplémentaires.
    Nos dix principaux partenaires au sein des Nations Unies, qui ont travaillé de concert, notamment dans le cadre de nos solutions distinctives, étaient les suivants:
    Logos des organisations suivantes : UNICEF, ONU-Femmes, UNFPA,Programme des Nations Unies pour l’environnement, FAO, OMS, OIT, Bureau d'appui à la consolidation de la paix, PAM, Forces de maintien de la paix des Nations Unies

    Ne choisissez pas l’extinction

    Frankie, en tandem avec des célébrités du monde entier,
    alerte le monde sur le changement climatique

    Afin de nous aider à lutter contre le changement climatique et les inégalités, ambassadeurs de bonne volonté, célébrités, militants et influenceurs se sont réunis à l’occasion de la campagne #DontChooseExtinction (Ne choisissez pas l’extinction) du PNUD pour porter notre message en compagnie de Frankie le dinosaure. Parmi ces personnalités qui ont accepté de nous prêter leur voix, figuraient notamment Jack Black, Eiza Gonzáles, Nikolaj Coster-Waldau, Aïssa Maïga, Greta Thunberg, Whoopi Goldberg, Antonio Banderas, Billie Eilish, Padma Lakshmi, Michelle Yeoh, Cody Simpson, Ellie Goulding, Dave Matthews, Rosario Dawson, Aidan Gallagher, Lil Dicky, Alexis Ren ou encore Ronen Rubinstein. Leurs apparitions, dans les principaux bulletins d’informations et matinales, ont été vues par 367 millions de personnes, tandis que leurs messages diffusés sur les médias sociaux ont atteint 118 millions de personnes. La vidéo de lancement de la campagne a réalisé 1,2 milliard de vues.

    Photo de Jack Black ; crédits photo : Getty Images

    Jack Black

    Photo d’Aissa Maiga par Holly Schnaudigel

    Aïssa Maïga

    Photo de Nikolaj Coster-Waldau par Uka Borregaard

    Nikolaj Coster-Waldau

    Photo d’Eiza Gonzalez par Holly Schnaudigel

    Eiza Gonzalez

    Le message d’intérêt public A Shot for All (« Une injection pour tous »), dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, mettait en scène nos ambassadeurs de bonne volonté Padma Lakshmi, Yemi Alade, Michelle Yeoh et Connie Britton, appelant les dirigeants du monde à travailler ensemble pour garantir la disponibilité des vaccins pour tous, partout. L’annonce a été promue par l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) et a été couverte par Al Jazeera et d’autres médias.

    L’année s’est achevée par un moment de célébration lors du Festival mondial d’action pour les ODD, où l’Association des correspondants accrédités auprès des Nations Unies (UNCA) a décerné à l’Ambassadrice de bonne volonté Padma Lakshmi la plus haute distinction, le Prix « UNCA Advocate of the Year 2021 », pour son travail avec le PNUD en faveur de l’égalité, comprenant l’équité vaccinale mondiale.

    Hello #FutureSmartUNDP

    Un nouvel étendard pour le développement

    Si le monde dans lequel nous vivons est de plus en plus intelligent, il est également de plus en plus rude. Chaque jour, un nouveau virus nous menace. Trop de gens sont laissés pour compte. Les conflits sont à nos portes. Et la crise climatique a atteint un état d’urgence.

    Au PNUD, nous pensons qu’il est temps de brandir un nouvel étendard pour l’avenir du développement. Le nouveau Plan stratégique du PNUD entend rester à l’avant-garde de la réflexion et de l’action en matière de développement. Notre objectif est d’aider les pays à aller au-delà de la résolution des problèmes de développement immédiats et à faire face à la complexité des enjeux actuels, pour parvenir à un changement systémique et préparer les populations à affronter les défis de demain, quels qu’ils soient.

    Qu’est-ce que le développement intelligent du futur?

    L’initiative #FutureSmartUNDP poursuit la route tracée par son prédécesseur, #NextGenUNDP. Elle continuera à mettre en place des méthodes de réflexion, d’investissement, de gestion et d’exécution plus innovantes, jusqu’à ce que son objectif soit atteint : que personne ne soit laissé pour compte. Plus qu’un mantra, il s’agit de préparer l’avenir intelligemment en privilégiant la durabilité, à savoir une approche prospective nourrie par des décisions judicieuses et éclairées.

    En travaillant ensemble de cette manière, nous serons mieux à même de bâtir un avenir meilleur pour tous, où planète et habitants seront en harmonie.

    Des investisseurs inestimables

    Principaux partenaires

    Logo du Fonds mondial

    Le fonds mondial

    Drapeau des États-Unis

    États-Unis

    Drapeau de l’Allemagne

    Allemagne

    Logo du Bureau des fonds d’affectation spéciale pluripartenaires

    Bureau des fonds d’affectation spéciale multipartenaires

    Drapeau de l’Union européenne

    Union européenne

    Drapeau du Japon

    Japon

    Logo du Fonds pour l’environnement mondial

    Fonds pour l’environnement mondial

    Logo du Fonds vert pour le climat

    Fonds vert pour le climat

    Drapeau de l’Argentine

    Argentine

    Drapeau de la Suède

    Suède

    Drapeau de la Norvège

    Norvège

    Drapeau de la République dominicaine

    République dominicaine

    Drapeau du Royaume-Uni

    Royaume-Uni

    Drapeau des Pays-Bas

    Pays-Bas

    Drapeau d’El Salvador

    El Salvador

    L’année 2021 en chiffres

    Icône Financement

    15 % d’augmentation en matière de financement octroyé par les gouvernements

    Les contributions issues de financements publics ont augmenté, passant de 1,13 milliard de dollars en 2020 à 1,30 milliard de dollars en 2021

    Icône Argent

    18 % d’augmentation des fonds verticaux

    Les contributions de fonds verticaux sont passées de 988 millions de dollars en 2020 à 1,17 milliard de dollars en 2021

    Icône Financements

    Augmentation de 14 % de la proportion de guichets de financement thématiques non affectés

    La part des contributions flexibles aux guichets de financement thématiques est passée de 24 % en 2020 à 38 % en 2021

    Guichets de financement

    (Millions of US$)
    Histogramme représentant les contributeurs suivants auprès des guichets de financement : Allemagne 37,2 millions de dollars É.-U., Danemark 24,5 millions de dollars É.-U., Pays-Bas 7,4 millions de dollars É.-U., Suisse 5,1 millions de dollars É.-U., Luxembourg 4 millions de dollars É.-U., République de Corée 3,9 millions de dollars É.-U., Suède 1,8 million de dollars É.-U.

    Principaux partenaires de financement du PNUD en 2021

    (Millions of US$)
    Histogramme représentant les principaux partenaires financiers du PNUD pour l’année 2021 : Le Fonds mondial 546 millions de dollars É.-U., États-Unis 400 millions de dollars É.-U., Allemagne 378 millions de dollars É.-U., Fonds d’affectation spéciale pluripartenaires 377 millions de dollars É.-U., Union européenne 334 millions de dollars É.-U., Japon 308 millions de dollars É.-U., Fonds pour l'environnement mondial 297 millions de dollars É.-U., Fonds vert pour le climat 284 millions de dollars É.-U., Argentine 241 millions de dollars É.-U., Suède 220 millions de dollars É.-U., Norvège 115 millions de dollars É.-U., République dominicaine 108 millions de dollars É.-U., Royaume-Uni 108 millions de dollars É.-U., Pays-Bas 93 millions de dollars É.-U., El Salvador 86 millions de dollars É.-U., Suisse 83 millions de dollars É.-U. (un montant supplémentaire de 13,3 millions de dollars alloué pour l’année 2021 a été reçu en mars 2022), Danemark 79 millions de dollars É.-U., Agences des Nations Unies 76 millions de dollars É.-U., Canada 74 millions de dollars É.-U., République de Corée 73 millions de dollars É.-U., Honduras 61 millions de dollars É.-U., Bélarus 56 millions de dollars É.-U., Colombie 56 millions de dollars É.-U., Égypte 48 millions de dollars É.-U., Turkménistan 45 millions de dollars É.-U., Panama 44 millions de dollars É.-U., Brésil 41 millions de dollars É.-U., Haïti 40 millions de dollars É.-U., Dominique 40 millions de dollars É.-U., Australie 35 millions de dollars É.-U.

    Principaux contributeurs aux ressources ordinaires

    Les fonds de base sont des ressources flexibles et régulières, non affectées à un projet ou à un thème spécifique.

    Drapeau de l’Allemagne

    Allemagne

    Drapeau des États-Unis

    États-Unis

    Drapeau de la Suède

    Suède

    Drapeau du Japon

    Japon

    Drapeau de la Norvège

    Norvège

    Drapeau de la Suisse

    Suisse

    Drapeau des Pays-Bas

    Pays-Bas

    Drapeau du Canada

    Canada

    Drapeau du Royaume-Uni

    Royaume-Uni

    Drapeau du Danemark

    Danemark


    Tous les chiffres d’avril 2022 sont donnés à titre prévisionnel et peuvent changer d’ici la finalisation des états financiers audités.

    Témoignages

    Partenaires et innovateurs

    Un exemple réussi de collaboration intersectorielle et transnationale entre les organisations et les communautés... pour un suivi et une mise en œuvre plus efficaces des cibles de l’ODD 15.

    Prix pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) du Groupe sur l’observation de la Terre (GEO), Earth Observations for Sustainable Development Goals (EO4SDG)

    Le PNUD a excellé en matière de recrutement, de promotion et de planification de la relève en veillant au respect de l’égalité des genres; un soutien réel et des ressources spécifiques sont en place afin de garantir la diversité et l’inclusion.

    Prix «Economic Dividends for Gender Equality»

    Les États-Unis pourront toujours compter sur le PNUD pour assurer une direction et une coordination performantes entre les organismes des Nations Unies, afin d’établir des passerelles dans les domaines de l’humanitaire, du développement et de la consolidation de la paix.

    Mission des États-Unis d'Amérique auprès de l'Office des Nations Unies

    Le PNUD figure en bonne place dans la liste des 10 organismes les plus influents... et des 10 donateurs les plus décisifs dans quatre des six régions.

    Initiative «Listening to Leaders 2021»

    Le PNUD a su gérer les crises qui se sont accumulées ces dernières années. Il a fait preuve d’une grande résilience et insufflé un nouvel élan pour organiser la riposte face à la pandémie de COVID-19.

    Réseau d’évaluation de la performance des organisations multilatérales (MOPAN)

    Nous sommes très heureux de cette symbiose, de ce travail d’équipe avec les organisations internationales... en particulier avec le PNUD.

    Ministère de l'Environnement et du développement durable, Panama

    Merci pour le soutien fantastique et indispensable que vous nous avez apporté au cours des dernières années. Vous avez gagné notre reconnaissance et notre estime.

    Chambre des représentants de Somalie

    Je tiens à exprimer ma satisfaction quant à la qualité de la coopération et du partenariat fructueux qui lie notre ministère au PNUD.

    Ministère de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille, Maroc

    [Le PNUD] s’attaque à l’accélération [des ODD] en adoptant une logique de portefeuille, fondée sur le collectif, et ce, à une échelle sans précédent.

    Massachusetts Institute of Technology (MIT)

    Le partenariat stratégique avec le PNUD dans le cadre des normes pratiques [d’Impact ODD]... renforce la symbiose dans le processus de réflexion et nous permet de soutenir le déploiement et l’adoption de normes.

    Social Value International

    Les laboratoires d’accélération du PNUD aident les gouvernements à rendre visibles des systèmes complexes et à comprendre les enjeux en temps réel, leur permettant ainsi de répondre plus efficacement aux problèmes locaux.

    Nesta’s Centre for Collective Intelligence Design

    Un accès fiable aux données appropriées est essentiel à l’effort national déployé dans la lutte contre la COVID-19. Pour y parvenir, le PNUD a conçu une plateforme de données sur la relance socio-économique post-COVID-19.

    Prix « DrivenXDesign », plateforme de données du PNUD «COVID-19 Data Futures Platform»

    Nous sommes très satisfaits et avons hâte de poursuivre notre coopération.

    Centro de Estudio de Estado y Sociedad (CEDES), Argentine

    Les efforts conjoints dans les domaines liés aux ODD ont eu un impact notable.

    Amitabh Kant

    Directeur général, National Institution for Transforming India, Gouvernement indien

    Nous adressons nos sincères et chaleureux remerciements au PNUD pour sa précieuse contribution.

    Ministère du Tourisme, Sri Lanka

    Travailler à l’échelle locale et internationale

    Centre régional au Panama / Argentine / La Barbade et les Caraïbes orientales (Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Barbade, Îles Vierges britanniques, Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines) / Bolivie / Brésil / Chili / Colombie / Costa Rica / Cuba / République dominicaine / Équateur / El Salvador / Guatemala / Guyane / Haïti / Honduras / Jamaïque (Bahamas, Belize, Bermudes, Îles Caïmanes, Jamaïque, Îles Turques et Caïques) / Mexique / Panama / Paraguay / Pérou / Suriname / Trinité-et-Tobago (Aruba, Curaçao, Saint-Martin et Trinité-et-Tobago) / Uruguay / Venezuela

    Siège de New York

    Centre régional à Amman / Algérie / Bahreïn / Djibouti / Égypte / Iraq / Jordanie / Koweït / Liban / Libye / Maroc / Programme d’assistance au peuple palestinien / Arabie saoudite / Somalie / Soudan / République arabe syrienne / Tunisie / Yémen

    Centre de services régional à Addis-Abeba / Angola / Bénin / Botswana / Burkina Faso / Burundi / Cameroun / Cabo Verde / République centrafricaine / Tchad / Comores / Côte d’Ivoire / République démocratique du Congo / Guinée équatoriale / Érythrée / Eswatini / Éthiopie / Gabon / Gambie / Ghana / Guinée / Guinée-Bissau / Kenya / Lesotho / Libéria / Madagascar / Malawi / Mali / Mauritanie / Maurice et les Seychelles / Mozambique / Namibie / Niger / Nigéria / République démocratique du Congo / Rwanda / Sao Tomé-et-Principe / Sénégal / Sierra Leone / Afrique du Sud / Soudan du Sud / Togo / Ouganda / République-Unie de Tanzanie / Zambie / Zimbabwe /

    Centre régional à Bangkok / Afghanistan / Bangladesh / Bhoutan / Cambodge / Chine / République populaire démocratique de Corée / Inde / Indonésie / République islamique d’Iran / République démocratique populaire lao / Malaisie (Brunéi Darussalam, Malaisie et Singapour) / Maldives / Mongolie / Myanmar / Népal / Bureau pour le Pacifique à Fidji (États fédérés de Micronésie, Fidji, Kiribati, Îles Marshall, Nauru, les Palaos, Îles Salomon, Tonga, Tuvalu, Vanuatu) / Pakistan / Papouasie-Nouvelle-Guinée / Philippines / Samoa (Îles Cook, Nioué, Samoa, Tokélaou) / Sri Lanka / Thaïlande / Timor-Leste / Viet Nam

    Centre régional à Istanbul / Albanie / Arménie / Azerbaïdjan / Bélarus / Bosnie-Herzégovine / Chypre / Géorgie / Kazakhstan / Kosovo (au titre de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’ONU [1999]) / Kirghizistan / Moldova / Monténégro / Macédoine du Nord / Serbie / Tadjikistan / Turquie / Turkménistan / Ukraine / Ouzbékistan

    Bureau de représentation de Bruxelles (pour l’Union européenne) / Bureau de représentation de Genève / Bureau de représentation en Allemagne / Bureau de représentation des pays nordiques (Danemark, Finlande, Norvège et Suède) / Bureau de représentation de Tokyo / Bureau de représentation de Washington

    Bureau chargé des partenariats et conseils techniques (Doha) / Centre international d’Istanbul pour le secteur privé dans le développement / Centre mondial de Nairobi sur les écosystèmes résilients et la désertification (Nairobi-based Global Policy Centre on Resilient Ecosystems and Desertification [GC-RED]) / Centre d’Oslo pour la gouvernance / Centre de Rome pour le développement durable / Centre de politique de Séoul pour le partage de connaissances par le biais de partenariats en faveur des ODD (Seoul Policy Centre [USPC] for Knowledge Exchange through SDG Partnerships) / Centre mondial de Singapour pour la technologie, l’innovation et le développement durable (Singapore Global Centre for Technology, Innovation and Sustainable Development)

    Illustration futuriste de la Terre